Skip to content

CONNAISSEZ-VOUS LA BLESSURE DE TRAHISON?

 

Nous avons tous vécu, à un moment donné de sa vie, une situation qui a entraîné un sentiment de trahison.
Dans ces moments-là, nous ressentons de la colère envers l’autre. Et parfois de la colère envers nous-même…
Peut-être que cette situation arrive, dans notre vie parce qu’elle veut nous dire quelque chose ? Peut être qu’elle signifie de regarder au fond de nous, si, nous ne nous sommes pas trahi nous-même ?

Dans le dictionnaire, trahir signifie «Cesser d’être fidèle à quelqu’un ou à quelque chose». Le terme le plus en lien avec la trahison est la fidélité.

Tout ce qui se passe dans notre réalité quotidienne est le reflet d’une histoire ancienne et à naître.

Lorsque nous vivons une situation de trahison, la vie nous propose de revisiter nos anciennes trahisons. Elles sont restés bloquées en nous et c’est seulement si nous les regardons que ces blessures peuvent se transformer.

ORIGINES

Selon Lise Bourbeau, la première blessure de trahison s’éveille entre l’âge de 2 ans et 4 ans, au moment ou l’éveil de l’énergie sexuelle s’ouvre. Au moment où se développe le complexe d’œdipe. C’est une blessure qui se fait avec le parent du sexe opposé.

Lorsque, enfant, nous avons eu des attentes envers le parent du sexe opposé et que ces attentes n’ont pas été honorées, nous allons ressentir de la trahison.

Par exemple, lorsque enfant, nous avions besoin de se sentir important, ou d’être protégé dans telle situation vécue et que nous n’avons pas reçu cela, alors nous allons ressentir que le parent nous a trahi.

TRAITS DE LA BLESSURE

  • Psychologiques

Comme l’enfant a souffert de cette situation, à partir de ce moment là, il va mettre en place toute une stratégie pour ne pas revivre cela.

C’est ce que Lise Bourbeau appelle le «masque». Pour celui de la blessure de trahison, le masque est celui du contrôle. Un enfant qui a vécut une forte blessure de trahison va avoir tendance à contrôler.

Adulte, il continuera son besoin irrépressible du contrôle. Dans une situation de couple, le ou la partenaire va, par exemple, avoir besoin de contrôler l’autre.

Il/elle peut avoir peur de s’engager en couple par peur d’être trahie.

Ce sont des personnes qui se montrent dignes de confiance et de responsabilité et en parallèle qui contrôlent.

Il/elle n’aime pas les surprises car c’est trop déstabilisant.

Il/ elle aime que les autres pensent à l’identique car c’est plus rassurant.

Pour le contrôlant, sa réputation et son honneur sont importants.

             .Physiques

Comme pour toute les blessures, Lise Bourbeau précise les caractéristiques physiques d’un corps qui a une blessure de trahison importante.

Le corps exhibe une certaine force et un certain pouvoir qui dit «Vous pouvez me faire confiance». Exemples : des épaules bien larges pour un homme et des hanches bien larges pour une femme.

COMMENT FAIRE ÉVOLUER LA BLESSURE ?

Une blessure physique, un bouton, une maladie, expriment quelque chose. On va en prendre soin. On ira voir un médecin.

Une trahison, est là, pour dire qu’il y a quelque chose à guérir et à faire évoluer pour aller mieux.

La principale cause d’une blessure vient de notre incapacité à se pardonner ce que nous faisons à nous même ou ce que nous avons fais subir aux autres. Plus la blessure de trahison est importante, plus cela signifie que nous nous trahissons nous-même en ne respectant pas qui nous sommes.

On guérit de nos blessures intérieures comme de nos blessures physiques. Pour qu’une transformation apparaisse, cela demande d’abord de la voir, de la regarder, de l’accepter et de lui donner de l’amour inconditionnel plutôt que de vouloir la faire disparaître.

Les blessures profondes ont besoin d’être aimées, acceptées et reconnues. Et parfois rencontrer un médecin de l’âme.

Anne-Cécile

BOURBEAU L., Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même, Paris, ETC, 2000.