Skip to content

C’EST QUOI LA BLESSURE D’ABANDON ?

 

L’enfant est dépendant de son père et de sa mère pour vivre. Il sait qu’il a besoin d’eux.

Lise Bourbeau dans son livre « Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même » est l’une des premières personnes à décrire précisément cette blessure d’abandon que vit un enfant et qui se prolonge dans les comportements d’adulte.

I – COMMENT SE MANIFESTE LA BLESSURE ?

Selon Lise Bourbeau, la blessure d’abandon se construit chez un enfant avant ses 2 ans avec le parent du sexe opposé. L’enfant observe que le parent parle peu et est renfermé. L’enfant pense alors qu’il n’est pas intéressant. Il va penser que c’est à cause de lui que son parent est triste. L’enfant va se sentir en abandon affectif.

A – Dépendance

La principale caractéristique de la blessure d’abandon est la dépendance. Le regard et la pensée de l’autre auront de l’importance. Ils sera donc plus difficile d’être autonome et de décider pour soi.

La dépendance affective est un vaste sujet que je développerais dans ce blog.

B – Isolement

Une autre caractéristique est l’isolement et la solitude. Lorsque l’enfant où l’adulte rencontre un soucis, il est plus difficile de se confier. Il pense qu’il va déranger. Il peut aussi facilement ressentir de la honte. Car, comme dans la situation d’origine, la personne pense que tout est de sa faute.

C – Manque de considération

La personne va se sentir peu importante. Il va lui être plus difficile de prendre sa place car sa légitimité d’exister est toujours en question. L’autre est plus important que soi.

Lise Bourbeau, a remarqué que lorsqu’elle est avec une personne qui a vécut l’angoisse d’abandon, et qu’elle se met à regarder sa montre pour voir l’heure, immédiatement la personne change d’attitude presque en s’excusant de lui prendre du temps.

D – Tristesse

L’émotion la plus importante qu’elle va ressentir est la tristesse. Elle va se sentir triste sans comprendre la raison. Comme bébé, elle se sentait triste d’exister et de voir que l’autre parent était triste.

II- ET EN COUPLE, QUE PEUT-IL SE PASSER ?

Un adulte qui a vécut cette angoisse d’abandon, aura une tendance à avoir peur d’être abandonnée dans une situation de couple. Cela se manifeste de différentes manières :

A – Fusion

L’adulte peut créer de la fusion pour être certain de ne pas se séparer. Il peut lui être difficile de voir l’autre vaquer à ses occupations. Il ressent un sentiment d’abandon. Il aura toujours tendance à vouloir faire tout ensemble.

B – Déni des problèmes

Cela peut se manifester également par ne pas vouloir voir les problèmes rencontrés par le couple. Les nier. Être dans un déni. La personne aura peur du conflit car immédiatement, c’est l’angoisse d’une séparation qui se manifeste.

C – Non respect de soi

Une personne ayant vécu l’angoisse d’abandon peut aller jusqu’à accepter des situations d’humiliations ou de violences par peur d’être abandonnée. Elle peut aussi utiliser la sexualité pour tenir l’autre.

Une personne qui vit l’angoisse d’abandon trouvera des stratégies pour ne pas se retrouver seule et abandonnée.

III- COMMENT S’AIDER ?

A – Reconnaître

Le premier point important est de reconnaître si l’on a vécu cette blessure. Si nous la fuyons, elle sera plus présente dans le ressenti quotidien. Lorsque nous la reconnaissons, nous pouvons même lui dire « ha oui je te vois petite blessure. Tu as peur d’être abandonnée… ».

B – Accueillir

Accepter qu’elle se manifeste. Accepter que nous avons cette blessure permet d’accueillir cette partie de nous. Nous allons être «avec» et pas «contre». Plus nous luttons contre quelque chose qui ne nous plaît pas, moins nous allons nous aimer. Et moins nous allons prendre soin de soi.

C – S’aimer et aimer cette blessure

Oui pouvoir aimer cette partie de nous. Et en prendre soin. Et regarder ce qu’elle apporte de positif.

Par exemple, pour ma part, cette blessure apporte de la chaleur et de l’émotion car je n’ai pas peur de dire des mots d’amour. Je suis attentive à mettre un climat chaleureux. Et lorsque je sens qu’il n’y a pas ce climat, je pose la question de ce qui se passe.

EN FINALITÉ…

Toute blessure apporte, en même temps, de la vulnérabilité et aussi de la grandeur à partir du moment où nous l’acceptons..

La vie nous amène à vivre ce dont nous avons besoin pour davantage d’humanité à l’intérieur de soi.

Apprenons à être en paix avec soi-même.

Je souhaite terminer cet aperçu du thème avec Carole Rinaldi, créatrice de la télé bienveillante. Elle nous parle de sa blessure d’abandon et comment cela lui a changé sa vie.

http://blessureabandon.com

You tube – Carole Rinaldi

La blessure d’abandon

https://youtu.be/NJHqCTvV198

Anne-Cécile

Connectez-vous pour télécharger mon guide.

Published inARTICLES

Comments are closed.