Skip to content

Guy CORNEAU

 

Guy Corneau fut un chercheur de bonheur, de paix intérieure et d’amour.

Je vous transmet un extrait d’une entrevue réalisée en février 2012 par isabelle Le Sieur et Michel Arnaboldi.

Diriez-vous que vous avez toujours été une personne

prédisposée au bonheur ou

est-ce une aptitude que vous avez développé avec

le temps ?

En ce qui me concerne, le bonheur est une aptitude

que j’ai développé avec le temps.

La grande majorité de ma vie j’ai cherché le bonheur

dans toutes sortes d’expériences puis je me

suis rendu compte qu’il était un état intérieur que

l’on éveille chaque jour en soi de façon très

volontaire.

Qu’est-ce qui vous aide à vous aimer tel que

vous êtes, à éviter les jugements

envers vous-même ?

 Les épreuves de la vie nous aident à comprendre jusqu’à

quel point nous manquons de respect

envers nous-mêmes, jusqu’à quel point nous avons

des difficultés à honorer nos élans

créateurs.

Avez-vous un rituel quotidien qui vous aide à vous

placer dans de belles énergies ?

Chaque jour, je pratique des exercices d’éveil

matinal qui me mettent en relation avec moi-

même et avec l’univers environnant.

A votre avis, quelles qualités principales peut-on

cultiver pour voir les difficultés de

la vie comme des opportunités d’évolution ?

 À chaque fois que nous sommes

devant un obstacle important se pose la question?

Est-ce que je m’en sers pour me culpabiliser,

me diminuer et me détruire ou bien pour recréer….

Le corps ne ment pas, il témoigne

simplement de notre état d’union ou de désunion

avec la vie.

Mais parfois ou souvent, à cause de notre éducation par

exemple, nous n’écoutons pas

notre voix intérieure pour nous conformer aux

attentes et désirs des autres.

Où se situe selon vous la voie de l’équilibre en la

matière ?

Le travail d’une vie au sens même de Thierry

Janssen est de passer d’une position où nous

prenons soin des autres au dépend de nous-mêmes, à

une position où nous prenons soin de

nous-mêmes au profit des autres.

Pour conclure sur une note légère et sympathique, à

quoi ressemblent vos petits et

grands bonheurs ?

Manger avec mes ami(e)s, dire et déguster de la

poésie, contempler la beauté de la nature et le

sourire d’un enfant, savourer un bon chocolat. Être

présent à soi-même pour créer de la joie

autour de soi constitue mes grands et petits

bonheurs du moment.

Guy Corneau est décédé le 5 janvier 2017. A travers ses publications, il a apporté toute une richesse dans le cheminement personnel.

Je vous transmets un lien pour mieux le connaître.

http://Guy Corneau — Wikipédia