Skip to content

Marshall ROSENBERG

La communication non violente (CNV), crée par Marshall Rosenberg, est une magnifique clé relationnelle.

Je vous transmet un extrait d’un interview, avec Marshall R. par Psychologies.

Psychologies : Qu’est ce que la communication non violente?

Marshall Rosenberg : Ce processus permet à chacun d’entrer en contact avec ses besoins profonds pour mieux communiquer, en laissant libre cours à sa bienveillance naturelle.

Son but : transformer les conflits potentiels en dialogues paisibles, et désamorcer les disputes.

Son outil : le langage du coeur.

Psychologies : Comment parler ce “langage du cœur” ?

Marshall Rosenberg : Il y a quatre points simples mais essentiels à suivre :

– J’OBSERVE ce qui se passe réellement dans une situation donnée : qu’est-ce qui, dans les paroles ou les actes de mon interlocuteur, contribue à mon bien(mal)-être?

– J’EXPRIME ce que je ressens en présence de ces faits : suis-je triste, joyeux, inquiet, fâché.

– JE PRECISE MES BESOINS à l’origine de ces sentiments.

– JE FAIS UNE DEMANDE précise et concrète.

Ainsi, la mère d’un adolescent pourrait-elle exprimer ces quatre points en disant à son fils : « Lorsque tu laisses tes vêtements dans le salon au lieu de les emporter[observation], je suis de mauvaise humeur [expression] car j’ai besoin de plus d’ordre dans les pièces que nous partageons[besoin précisé]. Accepterais-tu de les poser dans ta chambre? (demande)”.

En utilisant ces quatre points et en aidant l’autre à faire de même, nous établissons un courant de communication qui débouche naturellement sur la bienveillance.

Et cela, aussi bien dans son couple ou avec ses enfants qu’au travail.

Psychologies : Pourquoi cette démarche ?

Marshall Rosenberg : Je me suis interrogé très tôt sur la nature humaine.

Enfant, j’ai vécu à Détroit, dans le Michigan. Le racisme y était très vif.

A l’école, mon nom de famille m’a valu insultes et coups.

Plus tard, persuadé que la nature profonde de l’homme le conduit à donner et à recevoir dans un esprit de bienveillance, je me suis posé deux questions :

– Pourquoi nous coupons-nous de notre bonté naturelle au point d’adopter des comportements agressifs ?

– Comment, inversement, certains individus parviennent-ils à rester en contact avec elle-même dans les pires situations ?

A cette époque, j’ai rencontré le professeur Carl Rogers et ses travaux m’ont été précieux. « Pour dépasser la souffrance, disait-il, il est nécessaire d’avoir une écoute empathique et de l’authenticité.»

Marshall Rosenberg est décédé le 7 février 2015. Je vous laisse le lien du site en France qui propose des modules de formations à la Communication non violente.

http://Communication NonViolente – CNV

Bibliographie:

ROSENBERG M., Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs), Paris, Syros, 2005.

ROSENBERG M., Les ressources insoupçonnées de la colère, Paris, Jouvence, 2012.

ROSENBERG M., Etre vraiment soi, aimer pleinement l’autre, Paris, Jouvence, 2011.